Go to Top

L’homme derrière le discours

Sans la plume de Jon Favreau, Barack Obama n’aurait peut-être jamais accédé à la Maison-Blanche. Le fameux « Yes We Can », c’est lui. Ex-rédacteur des discours du président américain, aujourd’hui consultant auprès de grandes sociétés, ce communicateur d’exception manie comme personne l’art de trouver le mot juste pour mobiliser un auditoire.

« Un tas de gens qui écrivent des discours ou des présentations font l’erreur d’insister uniquement sur leur message, dit Favreau. Mais un bon discours doit raconter une histoire pour que l’auditoire s’en souvienne. »

Les participants à APEX 2016 apprendront ainsi à communiquer de la bouche de celui qui mettait les mots dans celle du président américain…

Jon Favreau en bref

D’abord embauché par John Kerry pour la campagne présidentielle de 2004 – à l’âge de 23 ans seulement –, il a ensuite passé huit ans à rédiger les discours du sénateur, puis du président Obama. À tel point que ce dernier disait de lui qu’il savait lire dans ses pensées. En 2009, le magazine Time en faisait l’une des 100 personnalités les plus influentes de la planète. Un honneur qu’il a reçu à l’âge de… 27 ans!

De son propre aveu, Jon Favreau a gagné ses galons auprès d’un des meilleurs orateurs qui soit. « Barack Obama m’a beaucoup appris sur l’art de raconter une histoire, dit-il. Il m’a notamment appris à rédiger simplement et de façon authentique. »

En politique comme en affaires, la trame narrative du discours ou l’émotion véhiculée constituent autant d’éléments contribuant à marquer les esprits. Comme disait le poète irlandais Seamus Heaney : « Si vous avez les mots, vous trouverez le chemin. » Que vous dirigiez un pays ou une PME, votre message doit être simple et authentique pour être mémorable, assure le spécialiste.

Aujourd’hui consultant pour Fenway Strategies, une entreprise qu’il a cofondée en 2013 avec d’autres ex-communicateurs de la Maison-Blanche, Jon Favreau aide désormais ses clients – dont Airbnb et WhatsApp – à se raconter. « Certaines personnes me demandent de les aider à ressembler à Obama, mais ça, c’est impossible… »

À défaut de lui ressembler, Jon Favreau offre aux gestionnaires des conseils utiles pour mieux s’adresser à leurs clients, actionnaires ou employés. Et lorsque la leçon vient de celui qui a écrit les discours d’un des hommes politiques les plus charismatiques de notre époque, elle ne peut que porter ses fruits.

Une liste de citations

  • « The story is more important than the words. » (source)
  • « Take your job seriously, but not yourself. » (source)« Be personal and be courageous. » (source)
  • « The harder you write for a line, the more likely your line is to become something that is sort of cliché. » (source)
  • « There are two kinds of people: people who want to be something, and people who want to do something. » (source)
  • « You want to make the speech about people you are talking to. » (source)
  • « If you start thinking about what’s at stake, it can get paralyzing. » (source)
  • « A good speech can broaden the circle of people who care about this stuff. » (source)

Publié le : 1 février 2016

Leave a Reply